Charges auto entrepreneur

Charges auto entrepreneur : cotisations et impôts

L’auto-entreprise est un bon concept pour se lancer dans un projet. Pour autant, malgré la simplicité de la gestion, il ne faut pas oublier les charges auto entrepreneur dont vous devrez vous acquitter tout au long de l’année. Voici un petit article pour vous aider à organiser votre trésorerie.

Charges auto entrepreneur:  les cotisations sociales

Les cotisations sociales, ce sont les charges auto entrepreneur que vous devrez payer pour  financer votre couverture sociale comme la santé, la maladie, la retraite.

Les cotisations sociales sont calculées selon votre chiffre d’affaires  que vous déclarerez depuis le site Net entreprise  tous les mois ou tous les trimestres selon l’option choisie au moment de votre inscription. Faites attention de ne déclarer que ce que vous avez réellement encaissé (pas ce que vous avez facturé !) car en cas de retard ou de non-paiement de facture, vous aurez payé les charges et vous ne pourrez pas revenir en arrière. De plus, il ne serait pas confortable pour votre trésorerie d’avancer ces sommes. Pensez à utiliser les classeurs de facturation pour suivre vos paiements et calculer automatiquement vos charges auto entrepreneurs.

Les cotisations sociales sont un pourcentage de votre chiffre d’affaires. Ce pourcentage dépend du type d’activité de votre entreprise. À titre indicatif, voici le taux des cotisations sociales des auto-entrepreneurs en pourcentage du chiffre d’affaires en 2017 :

Vente de marchandises, objets, fournitures et denrées à emporter ou à consommer sur place et fourniture de logement 13,1% Exonération pour les 24 premiers mois puis 9.4%
Autres prestations de services commerciales ou artisanales 22,7% Exonération pour les 24 premiers mois puis 16.4%
Professions libérales relevant du RSI au titre de l’assurance vieillesse 22,7% Idem
Professions libérales relevant de la CIPAV au titre de l’assurance vieillesse 22,5% 7.8% pour les 24 premiers mois puis 15.6%

Si vous bénéficiez de l’ACCRE, les taux sont différents et consultables ici 

(Source : www.cci.fr)

N’oubliez pas que même si votre chiffre d’affaires est nul, vous devez faire votre déclaration mensuelle ou trimestrielle de chiffre d’affaires. 

Pas de déduction de frais professionnel

Le régime de l’auto-entreprise ne permet pas de déduire vos frais professionnels. Vous devez déclarer votre chiffre d’affaires sans rien soustraire.


Charges auto entrepreneur : Contribution à la Formation Professionnelle

Depuis 2011, les auto-entrepreneurs sont assujettis à la taxe sur la formation professionnelle comme tous les travailleurs indépendants.

Il s’agit de la  Contribution à la Formation Professionnelle (CFP) qui est calculée en fonction du chiffre d’affaires en même temps que les cotisations sociales sur le site de Net Entreprises.

Voici les taux appliqués :

  • 0,1 % pour une activité d’achat revente
  • 0,2 % pour une activité de services
  • 0,3 % pour les artisans

Charges auto entrepreneur:  les impôts

L’impôt sur le revenu

Lors de votre inscription en tant qu’auto entrepreneur, vous avez la possibilité d’opter pour  le prélèvement forfaitaire libératoire (ou prélèvement fiscal libératoire). Cela dépend de 2 critères :

  • l’ensemble de vos revenus à l’année N-2
  • le nombre de parts de votre foyer fiscal

Si vous optez pour cette option, elle sera calculée sur un pourcentage de votre chiffre d’affaires (comme pour les cotisations sociales et la CFP). Le taux est le suivant :

  • 1 % pour une activité d’achat-revente
  • 1,7% pour les autres prestations de services commerciales ou artisanales
  • 2.20 % pour les professions libérales relevant du RSI au titre de l’assurance vieillesse
  • 2.20 % pour les professions libérales relevant de la CIPAV au titre de l’assurance vieillesse

Le prélèvement forfaitaire (ou fiscal) libératoire est donc un pourcentage de votre chiffre d’affaires et est payé en même temps que vos cotisations sociales et que la CFP.

Si vous n’optez pas pour le prélèvement forfaitaire libératoire, vous payerez votre impôt sur le revenu d’auto entrepreneur en même temps que votre impôt sur le revenu salarié et au même taux d’imposition.

La Cotisation Foncière des Entreprises (CFE)

« À partir des impositions établies au titre de 2015, les nouveaux auto-entrepreneurs et micro-entrepreneurs doivent payer la cotisation foncière des entreprises (CFE) dans les mêmes conditions que tout créateur d’entreprise. Ils ne bénéficient plus d’exonération spécifique. » (source www.service-public.fr)

Cependant, la CFE n’est pas appliquée sur la première année de votre activité. Elle ne sera également pas appliquée si votre chiffre d’affaire de l’année est nul.

La Cotisation Foncière des Entreprises est  un montant forfaitaire indépendant de votre chiffre d’affaires et fixés par votre commune. Elle peut varier de 200 à 2000 euros selon votre lieu de résidence.

Certaines professions sont exonérés de CFE de façon permanente :

  • les exploitants agricoles ;
  • les pêcheurs ;
  • les artistes : peintres, sculpteurs, graveurs, dessinateurs, photographes auteurs, auteurs, compositeurs, artistes lyriques et dramatiques ;
  • les sportifs ;
  • les artisans ;
  • les vendeurs à domicile indépendant (sous conditions) ;
  • les propriétaires qui louent une partie meublée de leur habitation.

Lors de la création de votre auto entreprise, vous devez faire une déclaration initiale à l’aide de ce formulaire


Charges auto entrepreneur: ce que vous ne devez pas payer

Inscription Auto-entrepreneur

Attention: l’inscription en tant qu’auto-entrepreneur est gratuite. Elle se fait en ligne depuis ce formulaire. Vous trouverez tous les détails concernant la création de votre auto entreprise ici.

Inscription à des annuaires et sociétés homonymes au RSI / SIE

L’année de la création de votre auto-entreprise, vous recevrez sans nul doute des documents ressemblant à des factures officielles. Aucune inscription à des annuaires n’est obligatoire. Si vous avez un doute, vous pouvez consulter une liste des arnaques disponibles sur le site www.federation-auto-entrepreneur.fr consultable ici 


Prévoir les charges auto entrepreneur

Afin d’être sereine et de vous consacrer entièrement à votre coeur de métier, pensez à mettre les choses suivantes en place pour anticiper les charges auto entrepreneur:

Un compte bancaire séparé de votre compte personnel.

Bien qu’obligatoire depuis 2016, certains auto-entrepreneurs ne possèdent pas encore de compte bancaire dédié à leur entreprise. Il est important de distinguer vos revenus professionnels de votre compte courant.

Versez-vous un salaire

Tous les mois, à l’aide du classeur de facturation, déterminez le montant des charges mensuelles ou trimestrielles à garder en provision, versez le reste sur votre compte courant ou votre compte épargne.

Soyez une petite fourmi !

Les mois se suivent et ne se ressemblent pas toujours. Anticipez les mois creux en épargnant lors de vos mois fastes, vous lisserez vos revenus tout au long de l’année.

Charges auto entrepreneur

Auteur de l’article : Myriam

Webmaster et auto entrepreneur depuis 4 ans. Je délivre ici mes secrets et astuces pour avoir une vie professionnelle et privée épanouie.

2 commentaires sur “Charges auto entrepreneur : cotisations et impôts

    SALTZMANN

    (19 octobre 2017 - 7 h 15 min)

    ce que vous ne ne dite pas, c’est que pour arrêter l’autoentreprise il faut payer 39 € et en carte visa que je n’ai pas

      Myriam

      (20 octobre 2017 - 12 h 01 min)

      Bonjour,
      Je ferai prochainement un article sur comment fermer son auto-entreprise. Merci pour l’information 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.