Travailler seule : les solutions

Apprendre à travailler seule sans déprimer

Le sujet n’est pas récent. Le Journal du Net en parlait dans son dossier de mars 2013, rompre l’isolement et rester motivé quand on a décider de travailler seule n’est pas une mince affaire.

Travailler seule : du rêve au cauchemar

Travailler seule, ne plus subir la compagnie de collègues désagréables ou de chefs tyranniques, être indépendante et libre d’organiser son travail comme bon vous semble, quel rêve … Rêve qui peut vite se transformer en cauchemar.

Dans cet article, je vais identifier avec vous les pièges que peut-être le travail solitaire. Je vais vous expliquer comment profiter au maximum de travailler seule tout en étant épanouit.

Tirer les avantages de travailler seule

Lorsqu’on travaille comme salariée, avec collègues et chefs, on idéalise le travail solitaire. On se promet que si un jour on concrétise ce projet, ce sera pour profiter au maximum de ce statut. Curieusement, une fois qu’on se met à travailler seule, ces belles promesses s’envolent et laissent place à un vague à l’âme pouvant aller jusqu’à la dépression.

S’accorder les choses qu’on aurait voulu qu’on nous accorde

  • « Si mon chef était sympa, il m’accorderait mon après-midi pour me féliciter d’avoir remporté ce contrat ».
  • « Si ma direction prenait soin de moi, elle m’accorderait une plus grande pause le midi pour me permettre d’aller à la piscine »
  • « Si mon chef de service était soucieux de mon équilibre familial, il me donnerait tous mes mercredis pour profiter de mes enfants »

Étant donné que c’est vous votre chef, accordez-vous ces plaisirs. Une après-midi de shopping, une bonne heure de piscine ou un mercredi avec vos enfants ne vous retarderont pas dans votre travail, au contraire, vous serez d’autant plus motivée pour vous remettre à la tâche.

Rencontrer ses clients pour rompre l’isolement

Les rendez-vous clients peuvent vous paraître comme inutiles. Vous pouvez répondre à leurs demandes sans vous déplacer en échangeant par email ou par  téléphone ? Pensez que les rencontres physiques soudent une collaboration. On aura toujours plus plaisir à travailler avec une personne avec qui on aura échangé un café. N’oublions pas que nous sommes humains et que la dématérialisation n’a pas que du bon. Attention cependant à ne pas tomber dans l’extrême opposé, au risque de voir vos semaines se transformer en café-clientèle et faire baisser votre productivité.

Se trouver des semis-collègues

Personnellement, j’ai commencé réellement à souffrir de l’isolement que provoque le fait de travailler seule. J’ai fini par trouver une solution radicale, je suis redevenue salariée !
J’imagine votre tête en lisant ces lignes, vous ne devez plus rien comprendre n’est-ce pas ?
Je vous rassure, mon activité principale est toujours sous forme entrepreneuriale, et je ne compte pas changer cela. J’ai juste pris un tout petit boulot d’ouvreuse à la Scène nationale de Cherbourg.

En dehors du fait qu’à présent je peux voir des dizaines de spectacles gratuitement (et même en étant payée !), j’ai à présent une dizaine de collègues avec qui je peux sortir après les spectacles pour boire un verre. Plusieurs fois par an, nous sortons diner ensemble pour fêter Noël, la fin de la saison, les anniversaires … bref, tout ce qui est cool de faire avec une équipe sans les désavantages. De plus, lorsque l’équipe de direction (parce que forcément il y en a une) me tape un peu sur les nerfs, je pousse un soupir de soulagement en me disant que ce job n’est là que pour mon plaisir et que si ça devait me peser plus je pourrais le quitter sans le moindre remords.

Se faire un réseau d’amis entrepreneurs

Une autre solution pour rompre l’isolement procuré par le fait de travailler seule est de se créer un réseau d’amis entrepreneurs. 
Dans chaque ville il existe des réseaux organisés par les CCI ou créés spontanément par des entrepreneurs. Recherchez-les en faisant une recherche sur Facebook. Si vous n’en trouvez pas, c’est peut-être une idée à creuser. Pourquoi ne seriez-vous pas l’instigateur du premier réseau d’entrepreneurs de votre ville ?

Quoi qu’il en soit, ne restez pas seule et faites-vous plaisir !

En conclusion, pensez à vous faire plaisir. Accordez-vous ce que le patron idéal vous accorderait. Trouvez un petit job pour partager des moments conviviaux avec vos semis-collèguesFormez un cercle de clients et entrepreneurs autour de vous, et surtout, prenez soin de vous.

 Si vous avez trouvé des solutions pour rompre l’isolement, partagez la avec nous dans les commentaires 😉

Travailler seule, du rêve au cauchemar

Auteur de l’article : Myriam

Webmaster et auto entrepreneur depuis 4 ans. Je délivre ici mes secrets et astuces pour avoir une vie professionnelle et privée épanouie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.